Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Nice, l'Humain d'abord : Tout commence !

Extrait du blog de Robert Injey :

www.robert-injey.com

 

Après les élections municipales le Front de gauche se trouve sans représentation au conseil municipal de Nice. Cette situation, résultat de petits calculs politiciens, si elle prive plus de 6000 Niçoises et Niçois d’une présence au conseil, n'entame en rien notre volonté. Et c'est avec beaucoup de détermination que nous allons mettre en œuvre des formes inédites pour continuer à:

-Agir dans l'intérêt des Niçoises et des Niçois.

-Faire vivre une véritable opposition en dehors du conseil municipal.

-Porter des propositions alternatives.

Cette volonté est renforcée par deux choses :

D'une part une droite qui, forte du résultat des municipales, veut faire main basse sur tous les pouvoirs pour mettre en œuvre des politiques de régression sociale.

D'autre part un François Hollande qui, loin d'entendre le message des urnes et l'abstention/sanction massive des électeurs de gauche, a décidé d'amplifier et d'accélérer sa soumission au MEDEF et aux marchés.

Dans cette situation, hors de question pour les forces du Front de gauche (PCF, PG, Ensemble !) et les femmes et les hommes qui se sont engagé-e-s dans la campagne de « Nice, l'Humain d'abord » de laisser faire et d'attendre.

Dans le prolongement des propositions de campagne de la liste "Nice, l'Humain d'abord", nous allons innover et créer, pour poursuivre et amplifier ce que nous avons commencé à faire avec plusieurs initiatives :

La première initiative que nous prenons c'est la mise en place d'une de nos propositions de campagne, celle d'un Observatoire citoyen.

Il n'y a pas de démocratie sans contrôle. Aujourd'hui la parole des citoyen-ne-s est confisquée au profit de « l'expression d'experts » dont l'indépendance est toute relative.

Et ce n'est pas le gadget comme le « Comité d'éthique » que va mettre en place C. Estrosi lors du prochain conseil qui va rendre le pouvoir aux citoyen-ne-s.

Notre ambition est tout autre. Nous voulons mettre en place un Observatoire pour exercer un contrôle citoyen sur les affaires de la ville et de la Métropole, sur les budgets, les régies publiques, les délégations de service public (DSP) et tout ce qui touche au quotidien des Niçoises et des Niçois.

Cet Observatoire, nous allons le mettre en place avec des femmes et des hommes refusant l'opacité qui entoure aujourd'hui la gestion des collectivités locales. L'éloignement des centres de décision des citoyen-ne-s, avec la Métropole par exemple, rend de plus en plus difficile l'appropriation par le plus grand nombre des enjeux et des choix qui sont effectués.

Notre conception de la démocratie ne se limite pas à la durée d'une campagne électorale. C'est au quotidien que nous voulons rendre du pouvoir aux Niçoises et aux Niçois.

La mise en place effective de cet Observatoire aura lieu à la mi-juin.

Seconde initiative, c’est la tenue en octobre des premières Assises de la Ville.

Des Assises ayant trois objectifs :

- Faire un bilan de la gestion et des réalisations de l'équipe en place.

- Enrichir les propositions alternatives pour Nice et la Métropole.

-Décider de nos actions prioritaires.

Ces Assises doivent être pour les Niçoises et les Niçois l'occasion de reprendre la parole.

Enfin nous prendrons toute notre part à la campagne des Européennes qui s'engage, dans laquelle nous porterons les mêmes valeurs que celles portées durant les municipales : solidarité, écologie, démocratie active et égalité des droits.

Robert Injey

Roseline Grac, Arthur Leduc

et les colistiers de la liste « Nice, l’Humain d’abord”.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.