Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Patrick Allemand joue contre la gauche !

Extrait du blog de Robert Injey :

www.robert-injey.com

 

La position de la liste « Nice, l’Humain d’abord », initiée par le Front de gauche, pour le second tour.

 

Un grand MERCI aux 6178 électrices et électeurs qui nous ont accordé leur suffrage. Nous les en remercions et les assurons de notre volonté de poursuivre la construction d’une véritable alternative de gauche.

Mais, bien qu’il recueille 6178 voix, le Front de Gauche n’aura pas d’élu-e-s au conseil municipal.

 

Cette situation ne résulte pas du choix des électrices et des électeurs. Au contraire : en accordant plus de 5% des suffrages à la liste « Nice, l’Humain d’abord » ils et elles lui apportaient la possibilité de fusionner avec la liste de Patrick Allemand (1) pour réaliser le rassemblement de toute la gauche contre la droite et l'extrême-droite au second tour.

 

Cette situation est la conséquence de la seule volonté de Patrick Allemand et de « son entourage ». En refusant de fusionner avec le Front de gauche, Patrick Allemand prend la lourde responsabilité de tourner le dos au rassemblement de la gauche au second tour, et de faire en sorte qu’il n’y ait pas d’élu-e-s du Front de gauche au conseil municipal.

 

Par son attitude, Patrick Allemand fragilise volontairement l’opposition de gauche au sein du conseil municipal pour les six années à venir.

Une attitude irresponsable à l’heure où Christian Estrosi s’apprête à engager une vaste politique d’austérité à Nice et à la Métropole, pour compenser le coût désastreux de son projet de tunnel.

 

Une décision irresponsable également de la part du premier vice-président du conseil régional, qui refuse de fusionner avec une des composantes de la majorité au conseil régional, à l’heure où l’UMP et le FN rêvent de faire main basse sur la Région PACA.

 

La décision de Patrick Allemand prive 6178 électrices et électeurs d’être représentés au conseil municipal. Il ne faut pas attendre, dans ces conditions, de la part de ces 6178 électrices et électeurs méprisés par le responsable local du PS, qu’ils votent en sa faveur au second tour des élections municipales.

 

Pour notre part, à défaut de pouvoir poursuivre notre engagement au sein du conseil municipal, nous continuerons de mener avec détermination notre action pour la démocratie active, la justice sociale, la transition écologique auprès des Niçoises et des Niçois. Dans les semaines à venir, la liste « Nice, l’Humain d’abord » prendra de nouvelles initiatives en ce sens.

 

Robert Injey

Roseline Grac, Arthur Leduc

et l’ensemble des colistiers de la liste « Nice, l’Humain d’abord”.

 

  1. Petit rappel de la loi électorale, une liste qui réalise entre 5% et 9.99% ne peut pas se maintenir, mais peut fusionner avec une autre liste réalisant 10% et acceptant cette fusion. Pour se maintenir au second tour il faut réaliser 10%.

 

Article de Nice-Matin

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.