Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Manifestation contre la loi anti-avortement en Espagne le 1er Février

Appel à manifester le samedi 1 er février à 14h

Contre la loi anti-avortement en Espagne

Rassemblement devant le consulat d’Espagne (4 bd Jean Jaurès)

 

 

Le gouvernement de droite de Mariano Rajoy a approuvé vendredi 20 décembre 2013 un projet de loi portant atteinte au droit à l’avortement en Espagne , sous couvert d’une loi organique de «protection de la vie et des droits de la femme enceinte». Au mépris des recommandations de l’OMS et de l’ONU, le conseil des ministres espagnol est revenu sur une avancée majeure pour les femmes : la loi de 2010 qui légalisait l’avortement jusqu’à 14 semaines de grossesse - 22 pour raison médicale.

Désormais l’avortement sera interdit, sauf dans 2 cas : - grave danger pour la vie ou la santé physique ou psychologique encouru par la femme (diagnostic émis par deux médecins différents et étrangers à l'établissement pratiquant l'avortement) ; - viol, à la condition qu’il y ait eu dépôt de plainte.

Les femmes espagnoles ne pourront plus maitriser leurs maternités et seront de fait considérées comme des sous-citoyennes , incapables de décider par elles-mêmes.

Ceci aurait pu être évité si le Parlement européen n’avait pas rejeté le 10 décembre 2013 un texte (rapport Estrela), qui réclamait pour les femmes un accès généralisé à la contraception et à l’avortement sûr. Cette démarche du gouvernement espagnol s’inscrit dans un mouvement européen réactionnaire et conservateur, qui n’a toujours pas accepté le droit des femmes à disposer d’elles-mêmes : l’Espagne s’ajoutera à la liste des pays qui interdisent (Malte) ou limitent l’accès à l’avortement (Irlande, Pologne). En Suisse, les citoyens devront se prononcer sur la fin du remboursement de l’IVG par les caisses d’assurance maladie, une proposition d’initiative populaire qui sera soumise au vote le 9 février.

Nous exigeons que la loi espagnole actuelle soit maintenue !

Nous demandons que ce droit fondamental à l’avortement soit garanti pour toutes les femmes au niveau européen !

Nous interpellons nos élu-e-s européen-ne-s pour la défense d’ un autre projet de société pour tous les citoyen-ne-s ! Celui de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Nous sommes toutes et tous concerné-e-s !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.