Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

"J’en ai assez !" un coup de gueule de Jean-Louis Fiori

J’en ai assez !

Un coup de gueule de Jean-Louis Fiori

 

Assez d’entendre autant de bêtises. Jusqu’à quand allons-nous nous dénigrer les unes les autres ? Nous jeter nos origines à la figure ? Rejeter l’autre pour ses choix religieux, sa couleur de peau ?

Ce dont nous souffrons, ce sont des problèmes sociaux : mauvais salaires, pas de travail, pas de logement, pas de reconnaissance au travail, manque de moyens pour se soigner, se nourrir, se vêtir …

Est-ce en se battant entre nous que ça va aller mieux ?

Quand comprendrons nous que 30 millions de millionnaires (en dollars) dans le monde sur 7 milliards d’êtres humains, sèment le désordre pour mieux profiter de nous ? Que pour mieux nous diriger ils nous jettent les uns contre les autres ? (0.7% des ménages qui détiennent 41% du patrimoine)

Après deux grandes guerres, les guerres coloniales et toutes les guerres régionales toujours en cours, qu’attendons-nous pour comprendre ?

La solution n’est pas dans la haine, la violence, la peur ou le rejet de l’autre. Elle est dans le vivre ensemble, la compréhension, l’intelligence, le partage des cultures, la soif de connaissances, la fraternité comme c’est écrit aux frontons de nos mairies.

À l’heure où les grands médias se vautrent dans le déni, le rejet de l’autre, la peur de la différence, le mépris de ceux qui souffrent, il est temps de se retrouver, de partager, de vivre ensemble.

Jusqu’à quand laisserons-nous l’histoire se répéter ?

Les multinationales, les groupes financiers, ont bien compris les faiblesses humaines afin d’en tirer le plus grand profit.

Ce sont eux qui sont nuisibles, assistés, profiteurs.

Ils veulent nous faire croire que nous sommes coupables. Ils nous divisent pour leur seul profit.

L’ennemi ce n’est pas l’autre, l’étranger, le coloré, le pauvre, le chômeur, le fonctionnaire… L’ennemi c’est le profiteur. Le grand patron exonéré de tout :

  • Du droit de ne pas payer ses impôts à celui de ne pas respecter ses salariés,
  • Du droit de délocaliser, de licencier à celui de détruire le savoir-faire,
  • Du droit de bénéficier d’aides colossales de l’état à celui de ne pas respecter le code du travail,
  • Du droit de faire souffrir (maladies, accidents du travail, harcèlement, suicides…) à celui d’engraisser ses actionnaires.

Aussi, que penser d’un gouvernement (PS-EELV) dit de gauche, qui arrive sur le refrain du changement, c’est maintenant et qui poursuit en aggravant la politique de ses prédécesseurs ?

D’une droite qui fait mine de critiquer des lois qu’elle a elle-même mises en chantier, alors qu’elle en demande encore plus ?

D’une extrême-droite qui pour sauver le système en place, jette les étrangers, les pauvres à la vindicte du peuple et stigmatise des catégories de français d’origine étrangère ?

 

J’en ai ASSEZ d’entendre des inepties ! Il est grand temps que l’on arrive à vivre ensemble, êtres humains, qu’on arrive à se respecter, à se défendre contre les détenteurs de la finance, des médias et des armes.

Ils nous abrutissent alors que nous avons besoin d’être intelligents, ils nous appauvrissent alors que nous avons besoin de moyens pour vivre dignement.

Ils détruisent nos services publics, véritable objet de cohésion sociale, pour les jeter dans l’escarcelle du privé.

La solution n’est pas dans l’alternance d’une droite (ou centre) et d’une fausse gauche. Elle n’est pas non plus dans une extrême droite démagogique qui sert d’exutoire pour mieux nous détourner de la voir à prendre pour nous sortir de cette ornière.

Elle est dans le rassemblement, sans petits calculs, pour se débarrasser de ce système en portant une véritable alternative pour une autre répartition des richesses.

L’intelligence doit primer sur l’ignorance, la solidarité sur l’individualisme, la fraternité sur la haine, la liberté sur la soumission.

Nous voulons partager le bonheur de vivre ensemble avec nos différences, dans un cadre préservé de l’appétit des requins de la finance.

 

Agissons ENSEMBLE pour mettre l’Humain d’abord au cœur de nos préoccupations !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.