Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Le PCF 06 à l’offensive pour la rentrée

Commençons par quelques mots de bilan sur les fêtes militantes de l’été. Pour ce qui est de la Fête du Château, nous pouvons dire que nous avons réussi cette édition malgré les délais particulièrement courts. Et ce défi n’a été accompli que grâce à l’énergie militante que notre parti est capable de déployer. Politiquement, les débats ont été suivis par de nombreuses personnes et dans l’ensemble très appréciés. Le dimanche, grâce à la venue de Pierre Laurent et au débat européen, aura été le moment fort de ce week-end politique. On peut évoquer aussi les fêtes du Cannet et de Gorbio. Notre période festive dans le département se terminera samedi 8 septembre avec la Fête de la mer sur la plage de la Brague à Antibes où tous les conseillers régionaux du Front de Gauche seront présents et animeront un débat sur la construction du budget 2013 de la région. Sans oublier bien sûr la Fête de l’Humanité où Le Patriote et la fédération des Alpes-Maritimes tiendront leur stand.

Parlons maintenant de la rentrée politique. Le PCF et le Front de Gauche y ont été présents d’une manière très offensive avec des commentaires sur les cent jours du Président Hollande mais aussi avec l’annonce d’une grande manifestation nationale pour demander un référendum sur le traité européen. On dit souvent que nous sommes impatients, mais la population l’est aussi. Elle aussi juge insuffisants l’augmentation du SMIC de 2%, le pseudo-blocage des loyers de Mme Duflot, les critiques de M. Montebourg sur les syndicalistes de PSA, les reculades autour de la baisse du prix de l’essence, l’absence de renégociation du traité Sarkozy-Merkel, le démantèlement des camps de Roms avec le discours de M. Valls… Le climat social est lourd, il est dû à la crainte de perdre son emploi, de voir encore son pouvoir d’achat diminuer, de ne plus pouvoir se loger, se soigner… Il nous faut donc, à partir de ce constat, reprendre la main sur le contenu que nous avons porté durant toute la période électorale : « Prenez le pouvoir », « Place au peuple ». Nous ne voulons pas être les meilleurs opposants au PS comme les médias voudraient nous présenter en cette rentrée mais nous voulons être utiles au changement. La campagne contre l’austérité doit nous permettre de repartir au contact de la population pour débattre d’une autre Europe et permettre aux gens de reprendre la parole : 72% des gens souhaitent un référendum sur le traité européen, d’où l’importance de mener campagne pour qu’il ne soit pas ratifié. Et en même temps, nous devons continuer à nous battre contre l’UMP dans ce département où la droite reste omniprésente.

Nous ouvrons également de nombreuses questions sur le Front de Gauche, son élargissement, sa structuration… Ces questions se posent en toute sérénité avec une volonté commune de pérenniser le Front de Gauche, de permettre aux syndicalistes et aux personnes sans parti de prendre toute leur place. Travaillons localement à l’existence de comités locaux Front de Gauche qui existent d’ailleurs à beaucoup d’endroits depuis les campagnes électorales de 2012. Nous entrons dans une nouvelle phase du Front de Gauche qui est celle de l’installation durable dans le paysage politique. Le PCF entend y prendre toute sa place.

Cécile DUMAS

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.