Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Législatives 2012 : bilan et perspectives

Difficile de ne pas être déçus des scores dans les différentes circonscriptions. Cependant il est aussi difficile de comparer par rapport à 2007, vu les redécoupages qui ont été faits alors regardons ce qui se passe au niveau départemental.  Comme partout en France, nous ne retrouvons pas les voix qui se sont portées sur Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle. La déperdition est de plus de 50%, notre déception vient sans aucun doute de là. Il faut regarder les résultats d’un peu plus près.

Au niveau départemental, nous obtenons 20 153 voix soit 4,83%. On voit la progression depuis le début du Front de Gauche aux différentes élections. Ce Front de Gauche continue à s’installer dans le paysage politique du département et du pays. Au niveau national, le constat est similaire au notre, nous augmentons notre nombre de voix par rapport à 2007, nous obtenons près de 1 800 000 voix soit près de 580 000 de plus que le seul PCF en 2007. Mais malgré cette progression, nous sommes en difficulté pour constituer un groupe à l’Assemblée. En l’état nous disposons de 11 candidats Front de Gauche éligibles au 2ème tour. Un dernier chiffre, l’abstention qui va de 41 à 46% dans notre département. Et oui, elle double en quelques semaines entre les présidentielles et les législatives.

Ces quelques chiffres doivent nous amener à quelques constats. Nous avons certainement sous-estimé l’impact de cette cinquième république, de l’inversion de calendrier entre présidentielle et législatives et du mode de scrutin. Les élections législatives ont été complètement vidées de leur sens, elles deviennent l’élection pour élire une majorité présidentielle. Nous n’avons pas réussi à faire passer notre idée de « réussir le changement à gauche avec le Front de Gauche ». Cela se traduit par une bipolarisation accentuée de la vie politique dont profite essentiellement le parti présidentiel.

C’était le cas en 2007, c’est encore le cas en 2012 et à chaque fois on perd dans ce cadre des députés. Au passage, ces pertes de députés se font toujours au profit du parti présidentiel, en l’occurrence cette fois le PS ! Nous allons donc nous retrouver vraisemblablement dimanche prochain dans une situation politique nouvelle où le PS a tous les pouvoirs : les grandes villes, la plupart des départements, la plupart des régions, l’assemblée nationale, le sénat et l’Elysée. Le défi de la réussite du changement à gauche va commencer.

Le Conseil National se réunit lundi matin pour proposer une résolution précisant notre orientation et les premières initiatives de notre parti dans la situation politique nouvelle. Elle portera aussi une proposition précise sur la participation ou non au gouvernement. Le vote des communistes doit se dérouler les 18 et 19 juin jusqu’à 20h.

La suite de cette consultation, c’est la conférence nationale qui se tiendra le mercredi 20 juin à Paris. Cette conférence nationale fera évidemment état de la consultation de la veille mais devra aussi débattre et fixer les initiatives politiques de notre parti et notre action avec le Front de Gauche pour la période à venir.

La Fête du Château qui aura lieu les 30 juin et 1er juillet à Nice sera l'occasion de tirer tous les enseignements de cette séquence électorale et de préparer l'avenir de notre parti et du Front de Gauche.

Cécile DUMAS

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Législatives 2012 : bilan et perspectives

le 14 juin 2012

    A voir aussi