Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Discours de Cécile Dumas au meeting de Carros

Chers amis, chers camarades,

 

La difficulté de parler  en dernier est de ne pas répéter ce qu’ont dit les autres et surtout d’éviter de vous lasser et de vous endormir.

Alors je vais essayer de vous transmettre l’enthousiasme, la dynamique, l’envie, le souffle et surtout l’espoir de changement que porte le Front de Gauche.

Certes personne d’entre nous n’a le talent de Jean-Luc Mélenchon mais nous avons tous en commun la volonté de porter notre programme qui a un si beau titre « l’humain d’abord ».

Nous avons tous en commun l’envie de combattre les injustices sociales qui n’ont fait que s’agrandir durant le quinquennat du seigneur Sarkozy et de ses serviteurs zélés que nous connaissons bien ici : Estrosi, Ciotti, Leonetti et compagnie ….

Nous avons tous en commun la volonté de construire une société plus juste, plus solidaire, plus fraternelle, une société permettant à toutes et tous de vivre bien.

Une France métissée, mélangée, tolérante capable d’un vivre ensemble et pas de haine raciste ou d’amalgame honteux comme le fait Marine Le Pen, Guéant ou Sarkozy parfois.

Et pour cela Le Front de Gauche est à votre disposition.

Nous avons déjà réussi à franchir pas mal d’obstacles : celui des médias, celui des certitudes de certains experts qui avaient déjà vendu les échéances 2012 à un duel UMP/PS arbitré par le FN, celui des sondages ….

Oui le Front de Gauche est la nouveauté de ces élections, la force qui fait naître une dynamique populaire, qui remplit les salles et les places publiques partout en France, qui met le peuple en mouvement et au cœur des préoccupations politiques.

Notre objectif est clair : battre Sarkozy, repousser durablement les idées du FN, faire en sorte que le score de Jean-Luc Mélenchon soit le plus haut possible et construire une majorité  de gauche à l’Assemblée Nationale les 10 et 17 juin.

Une majorité de gauche capable :

  • De signer un décret pour augmenter le SMIC à 1700€
  • De construire 200 000 logements sociaux par an
  • D’interdire les licenciements boursiers,
  • De mettre une échelle décente de 1 à 20 entre les revenus
  • De redonner sens et vie à nos services publics.
  • De donner priorité à l’emploi, pas aux profits ….

Nous sommes dans cette dynamique, le Front de Gauche est en train de devenir le mouvement populaire que nous souhaitions. Quel chemin parcouru depuis 3 ans où nous avons lancé l’appel au peuple de gauche pour la construction de ce Front !

Et j’en suis persuadée, ce n’est qu’un début ….

Soyons clair, nous ne devons rien à personne.

Seule l’énergie militante a permis de bousculer l’ordre établi.

Alors depuis le début de la semaine, c’est sûrement l’effet Bastille décalé de 1000 km et surtout l’effet progression constante des sondages…

Des journalistes m’appellent pour me demander de commenter les sondages et surtout me dire ensuite mais cette dynamique, cette progression du Front de Gauche dans les Alpes-Maritimes …

Elle n’est pas possible ???

Alors il est clair que je comprends mieux la question, que vous avouerez un peu mesquine quand on voit dans la presse locale de lundi dernier le détail de ce que va faire Nice-Matin dans le cadre de la campagne des présidentielles.

Et un après-midi de débat avec le PS, l’UMP, le FN et le MODEM ! Et oui, il y a des journalistes qui arrivent encore à parler d’information au sujet des présidentielles en évitant le Front de Gauche !

Et ne parlons pas de France3 qui ne s’est déplacé à aucune de nos initiatives !

Pour revenir à la question des Alpes-Maritimes, je réponds très clairement.

OUI, dans les Alpes-Maritimes nous ressentons aussi cet intérêt, cette curiosité, cette dynamique pour le Front de Gauche mais pour cela il ne faut pas rester dans les studios feutrés de la télévision, des radios ou des journaux locaux.

Il faut venir avec nous, aux portes des entreprises, dans les quartiers populaires, sur les places publiques.

Tous les jours, il se passe quelque chose avec le Front de Gauche.

Et en effet, être de gauche dans les Alpes-Maritimes :

  •  ce n’est pas cogérer une communauté d’agglomération avec un ministre de Sarkozy comme cela se passe un peu plus loin à Sophia-Antipolis avec Daunis (maire socialiste de Valbonne et Leonetti ministre de Sarkozy)
  • Ce n’est pas non plus casser une communauté de communes et s’installer à côté d’Estrosi, seigneur de la métropole comme le fait Damiani.

NON, être de gauche, c’est résister, c’est respecter le peuple et sa volonté de vivre mieux, c’est affronter les banques et partager les richesses.

Et c’est aussi possible dans les Alpes-Maritimes, je dirai même mieux c’est indispensable dans les Alpes-Maritimes

Nous avons à affronter :

  • 1 ministre de Sarkozy, qui en effet ne sert pas à grand-chose, qui est plutôt sur un strapontin que sur un fauteuil de ministre : LEONETTI.
  • 1 ancien ministre de Sarkozy : ministre de la casse industriel qui ne fait pas la différence entre une brasserie populaire et le fouquet’s
  • 1 porte parole de la campagne de Sarkozy conseillé en sécurité : Ciotti
  • 1 représentant de la droite populaire spécialiste en propos sectaire, raciste et rétrograde : Luca

Alors en effet, pour battre, éliminer, ratatiner Sarkozy et ses amis, pour faire reculer durablement le Front National, tous les votes de gauche sont utiles mais pour envisager une véritable rupture, un véritable changement, un seul vote porte cette ambition.

C’est le vote pour le Front de Gauche au présidentielle et aux législatives.

Oui ensemble nous sommes une force, ensemble faisons progresser cette révolution citoyenne qui a commencé à La Bastille.

Osons prendre des initiatives et prendre en main la suite de la campagne.

Vous êtes tous un comité de campagne, et rendez-vous dans les rues, dans les entreprises, dans les quartiers pour continuer à convaincre, à progresser et à subvertir l’ordre établi.

L’esprit de conquête doit animer ces dernières semaines de campagne et nous vivrons sans aucun doute un grand rassemblement populaire à Marseille le 14 avril et cela malgré les interdictions de l’UMP qui craint le peuple de gauche.

Et nous vivrons aussi un 22 avril historique avec le retour du peuple de gauche dans les urnes.

 

Cécile DUMAS

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.