Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Mécanisme européen de stabilité : s’abstenir, c’est consentir

Le 21 février dernier, le MES a été voté à l’Assemblée Nationale par la majorité UMP. La plupart des députés socialistes se sont abstenus, refusant ainsi de se positionner clairement contre une disposition qui entérine la fin de la souveraineté financière en France. Le MES prévoit notamment l’obligation de la règle d’or et des sanctions automatiques contre les pays qui n’appliqueraient pas les directives budgétaires de la Commission Européenne. Par leur abstention, les socialistes n’ont pas manifesté la moindre opposition à un mécanisme qui signe la mort de toute possibilité de politique progressiste en France et en Europe.   Le 28 février, le Sénat devra se prononcer sur le MES. Le Sénat qui est passé à gauche au mois de septembre 2011 votera-t-il pour une politique de gauche ? Les socialistes ne pourront plus se cacher derrière le fait qu’ils sont en minorité face à l’UMP. Les sénateurs du Parti Socialiste auront une responsabilité directe dans l’adoption de ce texte s’ils s’abstiennent. Le Parti Communiste et le Front de Gauche exhortent les sénateurs qui se disent de gauche à voter contre le MES, et tout particulièrement Marc Daunis dans notre département. L’avenir du pays et de l’Europe en dépend.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.