Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Le Front de Gauche : dans la rue comme dans les institutions, une cohérence politique au service de la population

Vendredi dernier se tenait à Marseille la séance plénière du Conseil Régional PACA, une occasion supplémentaire de montrer l’utilité des élus du Front de Gauche, efficaces et combatifs, mais aussi de démasquer l’imposture sociale du Front National. Il suffit de comparer les votes et les interventions pour comprendre immédiatement qui est au service de la population et qui n’est là que pour déverser haine et xénophobie. Tout d’abord, au sujet du logement. Alors que par la voix de Gérard Piel, le Front de Gauche défendait le protocole d’accord entre le Conseil Régional et la Fondation Abbé Pierre pour la production de logements très sociaux et présentait le vœu d’un moratoire sur les expulsions locatives, le Front National a pollué la séance par un torrent d’injures exprimant sa haine des pauvres et a évidemment voté contre ! Le Front National qui prétend défendre les travailleurs a voté contre le contrat régional pour l’emploi avec les entreprises de l’insertion par l’activité, contre le rapport qui permet aux organisations syndicales de participer à l’animation des politiques régionales. Le mépris des salariés est donc bien une constante dans la famille Le Pen, millionnaire et propriétaire du château de Montretout.   Sur le droit des femmes, le Front National s’est également illustré en défendant une politique sexiste et réactionnaire : il a voté contre la signature de la Charte européenne de l’égalité homme-femme. Pas étonnant quand on sait que la famille Le Pen est pour le retour de la femme au foyer et contre l’IVG… Au sujet des transports, alors que Gérard Piel présentait une motion en faveur la réouverture de la ligne ferroviaire Digne-Saint Auban, dont l’avenir semble menacé, le Front National a voté contre, montrant une fois de plus son mépris pour la population qui a pourtant un besoin crucial de transports collectifs. En ce qui concerne la solidarité avec les plus démunis, alors que le Front de Gauche défendait l’aide aux banques alimentaires, le Front National a bien sûr voté contre, démontrant ainsi qu’ils sont du côté des plus riches ! Voilà qui permet de faire le bilan et de voir qui défend réellement la population dans la rue comme dans les institutions. C’est bien là ce qui fonde la cohérence politique du Front de Gauche !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.