Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Voeux de la Fédération des Alpes-Maritimes du PCF

Discours de Cécile DUMAS Chers amis, chers camarades, C’est avec beaucoup de plaisir que je vous accueille, que nous vous accueillons, ici à Antibes. Alors permettez-moi de commencer par vous présenter l’exécutif départemental du parti communiste, preuve vivante des mensonges des fameux « experts » comme Roland Cayrol ou Caroline Fourest. Oui, vous savez … Le nouveau métier inventé par les médias, experts en jugement biaisé et qui annoncent régulièrement notre mort ou notre taille squelettique. Tout cela pour satisfaire les médias de la pensée unique. Et bien Mesdames et Messieurs les experts, je tiens à vous l’annoncer, nous sommes bien vivants et même bien « en chair ». Nous avons réalisé près de 60 nouvelles adhésions en 2011 et déjà 20 en janvier 2012. Alors je vous présente : Mathieu Amilien (responsable à la vie du parti) Delphine Girard (responsable du lien avec les salariés et les syndicats) Pierre Bernasconi (responsable du lien avec les trésoriers de section) Chantal Carrié (responsable du lien avec nos élus et avec l’ADECR) Philippe Pellegrini (responsable des questions internationales) Voilà vous les connaissez maintenant alors vous pouvez les solliciter. Et oui, au parti communiste, on partage volontiers le travail …Les présentations étant faites, je vous souhaite à tous la bienvenue dans cet Espace Fort Carré où la fédération du Parti Communiste s’installe pour cette soirée. Un lieu où l’on peut voir la fourchette la plus large des inégalités de notre société. Vous avez juste à côté de cette salle, le centre d’accueil des SDF où près de 300 personnes sont domiciliées par le CCAS d’ Antibes. Toutes ces personnes dans des locaux provisoires qui deviennent malheureusement définitifs, bien souvent exigus et inadaptés à l’explosion de la précarité et de la crise du logement. Et juste en face, vous avez le port avec le quai des milliardaires où les bateaux les plus longs sont amarrés. On y trouve une ribambelle de yachts battant pavillon dans les paradis fiscaux et qui consomment jusqu’à 600 litres par heure ! Où est la cohérence de cette société ? Comment accepter ces injustices, ces inégalités ? Non, nous ne l’acceptons pas ! Et surtout, comment supporter plus longtemps les discours culpabilisateurs de nos gouvernants qui nous expliquent qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses, que nous devons faire des efforts car les conquêtes sociales obtenus de longue lutte comme la sécurité sociale, les retraites, les congés payés, le temps de travail coûtent trop chers ! Et bien non, nous ne supportons plus ces mensonges, cette propagande. La France, l’Europe n’ont jamais produit autant de richesses. Le problème n’est pas la quantité de richesse mais bien le partage de cette richesse. Alors voilà le décor de cette année 2012  est planté mais ne comptez pas sur moi pour être sinistre et fataliste, pour  égrener la longue série des régressions sociales, écologiques et démocratiques que Sarkozy, Ciotti, Estrosi, Leonetti nous ont infligées ! Non, aujourd’hui, je veux être optimiste et enthousiaste pour d’abord vous adresser à toutes et à tous mes meilleurs vœux et je suis persuadée que nous en avons un en commun. Celui d’infliger une sévère défaite à Sarkozy, à l’UMP d’une façon générale ainsi qu'au Front National lors des échéances 2012 ! Aujourd’hui, je veux vous dire ma conviction, mon enthousiasme devant la dynamique qui est en train de naître, devant l’envie de politique de notre pays. Les plus de 310 000 programmes que nous avons vendus en quelques mois en France le démontrent bien. Dans les Alpes-Maritimes, plus de 3 100 programmes « l’humain d’abord » ont été vendus par les militants communistes. En effet, lors de ces premières semaines de janvier j'ai parcouru le département pour rencontrer les salariés, les habitants des quartiers populaires, les « galériens » du logement et de l’accès à l’emploi, les militants syndicaux, les militants associatifs, un parcours que nous faisons régulièrement et qui nous permet de bien comprendre les besoins de la population, d’être toujours à l’écoute de ce qui se passe dans notre département. Et ce sont ces rencontres qui me permettent de dire aujourd’hui qu’en 2012 l’espoir est permis, l’espoir de soulever cette chape de plomb  avec laquelle nous écrasent ceux qui prétendent sans arrêt que le capitalisme débridé est la seule solution, l’espoir de redonner de la couleur à la gauche. Et cet espoir, c’est nous, c’est vous, militants, sympathisants, amis, acteurs du Front de Gauche ! Cet espoir c’est bien nous avec un candidat commun à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon qui met beaucoup d’énergie à porter notre projet, qui anime la campagne électorale de son humour, son impertinence et  que l’on aimerait bien voir venir dans les Alpes-Maritimes (bon certes il sera à Marseille le 11 avril) et avec des candidats dans toutes les circonscriptions des Alpes-Maritimes dont beaucoup sont présents ici ! Non, nous ne lâcherons rien, nous sommes les empêcheurs de tourner en rond de la pensée unique. Cela nous vaut d'ailleurs quelques conversations régulières avec les fonctionnaires de police, aux ordres du Préfet grand serviteur de l’Etat qui ne supporte pas que des militants communistes viennent dire la vérité sur la vie quotidienne des gens dans notre département aux fenêtres du Palais Sarde, un Préfet qui ne supporte plus que l’on dénonce les profits de Vinci qui ne connaissent pas la crise alors que les péages vont augmenter demain … Ou des maires UMP comme celui de La Trinité qui décrète l'interdiction de tout rassemblement sur sa commune. Ne comptez pas sur nous pour nous taire ! Ne comptez pas sur nous pour nous ranger dans la fameuse « union nationale » pour sauver la finance au nom de la crise ! Oui, Jean-Luc Mélenchon, notre candidat commun à l’élection présidentielle, qui mène une formidable campagne, accompagné de tout le travail militant, est en train d’imposer le Front de Gauche comme un acteur incontournable de cette élection présidentielle. Nous sommes en train de relever le défi de subvertir cette élection qui est trop souvent réduite à une affaire de personne, vide de sens et excluant le peuple de tout débat. Alors soyons en fiers et disons le haut et fort ! Face à la crise, en 2012, l’humain d’abord ! Nous sommes en train de relever le défi d’une campagne collective et citoyenne, de relever le défi d’un vrai rassemblement à gauche, avec une gauche claire et ambitieuse. Je vois dans cette salle des militants syndicaux,(et plusieurs se sont excusés car ils sont retenus aujourd’hui à Paris avec un grand débat sur les retraites et une manifestation des enseignants) des militants associatifs, des personnes mal logées, ou même sous procédure d’expulsion, des personnes à la recherche d’emploi …   Je les salue tous et les remercie d’être venus et je leur dis aussi venez avec nous, prenez cette campagne à bras le corps, engagez-vous ! Vous êtes les forces vives de notre démocratie si malmenée et vous pouvez faire bouger les lignes, ouvrir le chemin du changement, repousser le fatalisme et la régression prétendument inéluctable que l’on veut nous imposer. Permettez-moi aussi de saluer les élus communistes et Front de Gauche présents. Tous dans leur responsabilité élective portent la voix des plus fragiles, des travailleurs, le droit à la vie décente ! Et tous sont impliqués en tant que candidats aux législatives ou tout simplement acteurs de la dynamique de campagne. Merci et bravo à tous pour votre travail particulièrement précieux et  difficile dans notre département face à tous ces élus UMP, tous aussi arrogants les uns que les autres.   A vous toutes et vous tous réunis ce soir, impatients d’en finir avec la période Sarkozy mais aussi impatients de prendre l’apéritif après mon discours, prenez le pouvoir et imposez-vous dans le débat politique, les choix sont ouverts. Organisez tous, dans tous les secteurs, des réunions d’appartement, des prises de parole, des distributions de tracts à l’entrée des lieux de travail, les réunions publiques, des événements, des portes à portes, des auditions publiques des meetings du Front de Gauche… Envahissons les lieux publics pour nous exprimer ! Regardez les, leur monde est finissant, leur système est en faillite. Mais ne soyons pas dupes, ils sont prêts à tout pour sauver le monde de la finance et conserver leurs privilèges. Ils vont de sommets européens en sommets européens. Le duo Sarkozy – Merkel veut aujourd’hui nous imposer la mise sous tutelle des budgets de l’Etat par des personnes non élues en rendant inéluctable la règle d’or et l’austérité pour les peuples européens sans demander l’avis à personne bien sûr ! Tout cela au lendemain de l’annonce de la hausse de la TVA pour faire un nouveau cadeau au patronat en l'exonérant de cotisations sociales et en cassant la durée légale du travail. Nous leur disons, et ce dans la ville du ministre des affaires européennes, Jean Leonetti, qui se réfugie à Antibes pour ne pas essuyer un nouvel échec du sommet européen, nous leur disons que nous ne les laisserons pas faire. Et nous organiserons un grand débat sur l’Europe, nous ne laisserons pas les agences de notation ou la BCE gouverner, nous avons des propositions pour une autre Europe, pour une Europe solidaire affranchie du traité de Lisbonne. Non, nous ne nous laisserons pas berner pas les manipulations médiatiques, gavées de sondages, qui veulent nous imposer leur résultat. Nous devons combattre pied à pied l’idée que Marine Le Pen serait la nouvelle égérie du monde ouvrier après l’avoir présenter comme une pseudo réincarnation de Jeanne d’Arc. C’est une insulte au monde ouvrier. Quand Marine Le Pen et ses clones qui s’arrachent les yeux dans notre département pour être candidat aux élections législatives traite d’émeutiers les manifestants contre la réforme des retraites de l’UMP, elle défend le monde ouvrier ? Bien sûr que NON ! Quand Marine Le Pen et ses clones de la région PACA ne montrent aucune solidarité avec les salariés de Fralib à Marseille et refusent même de voter la solidarité du Conseil Régional PACA. Quand elle refuse toute augmentation des salaires mais uniquement l’intéressement aux bénéfices pour les salariés, quels intérêts défend-elle ? C’est inacceptable ! Le programme du FN est construit sur la haine de l’autre, de l’étranger, sur le combat contre les syndicats ouvriers, sur un positionnement économique libéral favorisant les patrons, sur une vision totalement archaïque de la place de la femme dans la société … Ne laissons pas les médias, les boîtes à sondage, l’UMP ou d’autres banaliser ces idées-là au nom de la crise ! Ne laissons pas non plus les médias nous imposer le soi-disant quatrième homme, Bayrou, le chevalier blanc centriste présenté sous l’étiquette ni droite, ni gauche qui voudrait se positionner en résistant … Jean-Luc Mélenchon, quant à lui, le présente sous l’étiquette ni gauche, ni gauche ! En effet, Bayrou n'a que 2 solutions (et oui il n’en a pas beaucoup car il est d’accord avec l’austérité et la suppression des postes de fonctionnaires …) : l'augmentation de 2% de la TVA  (et oui plus fort que Sarkozy !) et la règle d’or … Avons-nous besoin d’un homme politique qui prend 5 ans de vacances après chaque élection présidentielle ? Vous l’avez vu, vous, le MODEM lutter aux côtés des personnes en difficultés ces 5 dernières années ? Nous, au Front de Gauche, nous annonçons clairement la couleur, nous disons : affrontons la finance et imposons l'humain d'abord ! Oui, l’humain d’abord : C’est la hausse des salaires et pas celles des dividendes. C’est la protection sociale et les services publics et pas la concurrence libre et non faussée. C’est le contrôle public des banques et pas la rente et la spéculation. C’est l’emploi en France, la ré-industrialisation, la planification écologique et pas les délocalisations, la régression sociale et les catastrophes écologiques C’est l’interdiction des expulsions locatives, une tarification sociale de l’eau et de l’énergie, un immense plan de construction de logements sociaux et le blocage des loyers à 20% des revenus ! C’est la justice fiscale et la solidarité  et pas les cadeaux fiscaux aux plus riches ! Ce sont de nouveaux droits pour les travailleurs et pas pour les actionnaires. C’est la culture et le sport pour tous. C’est la retraite à taux plein et à 60 ans et pas la retraite à 67 ans sauf pour ceux qui ont les moyens de se payer une assurance privée ! Alors je comprends toutes celles et ceux qui doutent encore, tout ce peuple de gauche qui a peur du retour de Sarkozy mais l’exigence de réussite de la gauche passe par le vote Front de Gauche au 1er tour des élections présidentielles. L’exigence de réussite à gauche passe par la décision de remettre à leur place les institutions bancaires et le monde de la finance et donc par le Front de Gauche. Chers amis, chers camarades, vous le savez, cette année 2012 représente un tournant et ces échéances ne peuvent pas être une nième séquence électorale comme les autres. Pour terminer et pour ne pas vous ennuyer, je voudrais faire un autre vœu : le vœu d’un vrai service public de l’audiovisuel pour une information libre, émancipée des sondages, de l’idéologie dominante. Chaque jour, on peut constater le décalage entre l’information dominante de la télévision et la réalité des débats dans notre pays. Nous n’acceptons pas la discrimination à l’égard du PCF dans ces médias et je vise particulièrement France 3 Côte d’Azur dans ces propos. Comptez sur nous pour continuer à lutter pour le pluralisme de l’information et nous saurons nous faire entendre bruyamment s’il le faut aux portes de France 3. Je terminerai mon propos en citant Brecht qui a dit « Celui qui combat peut perdre. Celui qui ne combat pas a déjà perdu ». Alors soyons ambitieux pour notre projet de société. L’année 2012 le demande et je vous invite à prendre un verre tous ensemble avant de repartir sous la neige qui n’arrivera pas à refroidir notre enthousiasme.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.