Fédération des Alpes-Maritimes

Fédération des Alpes-Maritimes
Accueil
 
 
 
 

Intempéries : pas de fatalité mais des choix politiques désastreux !

Les dégâts matériels et humains consécutifs aux inondations du week-end dernier sont considérables comme chacun a pu le constater. Les intempéries qui ont frappé notamment le département des Alpes-Maritimes ont occupé l’actualité locale et nationale pendant plusieurs jours. Pourtant, il a trop peu souvent été rappelé que ce type de situation catastrophique se répète maintenant presque chaque année et ce, à une fréquence de plus en plus élevée et avec de plus en plus de violence. On ne peut pas éviter de réfléchir à l’impact du réchauffement climatique et de la montée de la mer sur ce type d’intempéries. S’il est certes impossible d’empêcher la pluie, nous ne sommes pas condamnés à subir systématiquement les conséquences d’un aménagement du territoire absurde. A chaque fois, il faut faire évacuer les campings où de nombreuses personnes vivent à l’année, non par choix mais en raison des prix inabordables des logements dans le parc privé et du manque cruel de logements sociaux. A chaque fois, il faut fermer des écoles publiques pendant plusieurs jours parce qu’elles sont construites en zone inondable comme  à Villeneuve-Loubet. A chaque fois, la Siagne, le Loup, la Brague, le Var débordent et charrient des tonnes de bois faute de moyens pour l’entretien des fleuves en amont. A chaque fois, la route du bord de mer est coupée, le trafic SNCF fortement perturbé, les autres routes embouteillées : les salariés doivent-ils arrêter d’aller travailler à cause de la pluie ? Quand on voit la force des eaux du Var et les projets égocentriques et pharaoniques de M. Estrosi sur la Plaine du Var, il y a de quoi s’inquiéter ! Alors maintenant que fait-on ? A grands coups d’argent public, on panse les plaies d’un Marineland pas très clair avec les lois d’urbanisme de la commune, on laisse les spéculateurs se réserver le foncier hors des zones à risque et construire des bâtiments publics sur les zones inondables. On laisse les azuréens condamnés aux bouchons sur le littoral. Non, il y a là aussi d’autres solutions. Les investissements dont les élus UMP parlent après chaque intempérie pour sécuriser, entretenir les fleuves doivent  être effectifs et importants. Un service public doit veiller à l’entretien régulier de ces fleuves que l’on sait tous dangereux. Les campings doivent rester des lieux de vacances, le droit au logement pour tous doit être respecté ! Quant aux transports, rien ne pourra se régler avec de simples aménagements autoroutiers comme le dit M. Ciotti. Il faut évidemment développer les transports en commun à des tarifs accessibles qui tendent vers la gratuité et sûrement pas en augmentant la TVA comme l’a annoncé l’UMP cette semaine. Là aussi, la compassion et les larmes de crocodile des élus UMP sont pathétiques. Nous n’avons pas besoin de cela mais d’une réelle volonté d’aménagement du territoire qui permette aux humains de vivre dignement tout en respectant la nature !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.